Sample Page

École numérique pour tous

 

 

Depuis peu, le numérique commence tout doucement à s’installer dans les écoles et commence à prendre une place importante dans la vie des étudiants et des enseignants. Dans le cadre de l’enseignement, les élèves vont avoir besoin de pratiques pédagogiques spécifiques et d’un enseignement différencié dans lesquels le numérique a un grand rôle à jouer. L’École numérique marque un tournant. L’apparition de nouvelles technologies dans le quotidien de l’élève va modifier son rapport à l’apprentissage. Ses nouvelles ressources numériques et applications mobiles seront mises à disposition gratuitement pour les enseignants et les élèves du CM1 à la 3e. Elles permettront aux enseignants de compléter et d’enrichir leur cours et les activités qu’ils proposent aux élèves et  permettront aux élèves de disposer de matériaux multimédias pour apprendre, s’exercer, réviser en classe comme à la maison.  Le sens de l’espace scolaire et l’architecture de l’établissement scolaire, sont totalement bouleversés par cette imprégnation du numérique. Le devenir des CDI s’inscrit irrémédiablement dans ces transformations. Aussi, dans le cadre de la stratégie numérique, le gouvernement Wallon, lance chaque année un appel à projet, qui devrait soutenir pas moins de 500 projets à tous les niveaux de l’enseignement fondamental, secondaire et de promotion sociale de niveau secondaire.

L’utilisation du numérique au service de l’apprentissage de toutes les disciplines (éducation par le numérique) vont être les premiers objectifs du dispositif. Par ailleurs, d’autres objectifs vont s’ajouter à ces derniers,  notamment les objectifs complémentaires d’éducation au numérique, couvrant des activités telles que la sensibilisation aux concepts de la science informatique, la découverte des principes de la programmation, du codage et l’éducation aux médias numériques.

Plusieurs langues vivantes  vont notamment faire partie de ces apprentissages spécifiques, comme le français langue étrangère (FLE), le français langue seconde (FLS) et le français langue de scolarisation (FLSCO). Par ailleurs, mises à part les différentes  langues vivantes,  ses nouvelles ressources numériques couvriront quatre autres enseignements disciplinaires fondamentaux supplémentaires : le français, les mathématiques, les sciences, l’histoire-géographie.

De façon générale, même si ce projet joue le rôle de déclencheur et de motivation initiale, c’est bien l’enracinement de pratiques pédagogiques exploitant le numérique ou éduquant au numérique qui est visée. Tout projet devra donc  s’inscrire harmonieusement dans le projet pédagogique de l’établissement, et ce bien au-delà de l’année scolaire qui le verra naitre. Donc, le numérique vient prendre une place de plus en plus importante dans les écoles, comme nous avons pu le voir un peu plus haut,  en espérant une meilleure réussite des élèves lors des examens.